Connect with us

international

Mexique: « conditions » réunies pour l’accès des secours dans la mine inondée

AFP

Les autorités mexicaines ont annoncé vendredi que les « conditions » sont réunies pour que des secouristes entrent dans la mine inondée, à la recherche de 10 mineurs disparus dont on est sans nouvelles depuis neuf jours. 

« Nous avons toutes les conditions pour descendre aujourd’hui », a déclaré la coordinatrice nationale de la Protection civile, Laura Velazquez, lors de la conférence matinale du président Andrés Manuel Lopez Obrador.

Elle a expliqué que la descente dans les puits pour explorer la cavité souterraine est rendue possible car « 97% de l’eau a été extraite » de la mine de charbon à Agujita, dans l’Etat de Coahuila, au Nord du pays.

Advertisement
CEL
SSF
CEL
CEL
CEL
CEL
CEL
SSF
SSF
SSF
SSF
MARN3
previous arrow
next arrow

Grâce au pompage incessant, le niveau de l’eau a été abaissé à 70 centimètres dans l’un des trois puits parmi lesquels les secours tenteront de pénétrer, alors qu’il était de 30 mètres au lendemain de l’accident, le 3 août, a déclaré le secrétaire à la Défense, Luis Cresencio Sandoval, lors de la même conférence.

Dans les deux autres puits, le niveau de l’eau est de 3,9 mètres et 4,7 mètres, a-t-il précisé. L’objectif est de les ramener à 1,5 mètre.

« Nous allons continuer, le pompage ne va pas s’arrêter. C’est un processus lent, mais nous ne voulons pas prendre de risques », a déclaré le coordinateur de la protection civile.

Mercredi, un plongeur avait pénétré dans un des puits mais n’avait pu avancer car il s’était heurté « à des obstacles pour pouvoir entrer dans les galeries », selon le gouverneur de l’Etat de Coahuila, Miguel Riquelme.

Plusieurs centaines de personnes participent aux secours, notamment avec un drone sous-marin, pour sauver les mineurs dont les proches sont de plus en plus inquiets à mesure que le temps passe.

Advertisement
CEL
SSF
CEL
CEL
CEL
CEL
CEL
SSF
SSF
SSF
SSF
MARN3
previous arrow
next arrow

Selon les autorités, les mineurs effectuaient des travaux d’excavation le 3 août lorsqu’ils ont percé une nappe phréatique.

Coahuila, la principale région productrice de charbon du Mexique, a connu une série d’accidents miniers mortels au fil des ans. Le pire est survenu dans la mine de Pasta de Conchos en 2006 lorsqu’un coup de grisou a tué 65 mineurs. 

Continue Reading
Advertisement
MARN1
MARN1
MARN4
MARN1
MARN1

international

Equateur: deux Néerlandais tués et douze blessés dans un accident de bus

AFP

AFP

Deux ressortissants néerlandais sont morts et une douzaine d’autres ont été blessés dimanche lors d’une collision entre deux autobus dans le sud-est de l’Equateur, a-t-on appris lundi de sources concordantes. 

« Dimanche soir, deux Néerlandais sont morts dans un tragique accident de bus à Tena en Equateur », a tweeté le ministère des Affaires étrangères néerlandais.

« Les personnes décédées sont une femme âgée de 74 ans de Haarlem (ville située à l’ouest d’Amsterdam) et un homme âgé de 73 ans de Hilversum (au sud-est d’Amsterdam) », a précisé le ministère.

Advertisement
CEL
SSF
CEL
CEL
CEL
CEL
CEL
SSF
SSF
SSF
SSF
MARN3
previous arrow
next arrow

« Il y avait au total 21 Néerlandais dans le bus. Douze Néerlandais ont été blessés et transportés à l’hôpital. Ils voyageaient en groupe », toujours selon la même source.

Un premier bilan des services de secours équatoriens faisait état d’une personne tuée. Deux blessés se trouvent dans un état critique, avait indiqué à la presse Fabian Chango, directeur de l’hôpital de la ville de Tena.

Au total, vingt personnes, dont 19 ressortissants néerlandais âgés de 41 à 75 ans et un Equatorien de 55 ans, ont été transportés à l’hôpital, selon les services de secours équatoriens.

Selon Hugo Amores, un officier de police, l’accident s’est produit sur la route entre Tena (à environ 1120 km au sud-est de la capitale Quito) et Baeza, dans la province de Napo, et le véhicule le plus gravement atteint est le bus transportant les touristes néerlandais. 

Les accidents de la circulation sont l’une des principales causes de mortalité en Equateur. 

Advertisement
CEL
SSF
CEL
CEL
CEL
CEL
CEL
SSF
SSF
SSF
SSF
MARN3
previous arrow
next arrow

En 2021, 2.131 décès ont été enregistrés dans le pays, contre un record annuel de 2.322 en 2014. Depuis le début de l’année, près de 1.500 personnes sont mortes dans des accidents de la circulation, selon l’Agence nationale des transports (ANT). 

En juillet, un autocar s’est renversé dans la banlieue de Quito, faisant huit morts et 20 blessés. 

Continue Reading

international

Le Nobel de médecine Svante Pääbo se voit en « archéologue » du génome

Photo: Manuel Waltz / AFP

AFP

Le scientifique suédois Svante Pääbo, couronné lundi par le prix Nobel de médecine pour son travail de pionnier sur la paléogénomique, a comparé ses recherches à des « fouilles archéologiques dans le génome humain » pour mieux comprendre la physiologie de l’homme actuel.

« C’est comme si vous faisiez des fouilles archéologiques pour découvrir le passé, nous faisons en quelque sorte des fouilles dans le génome humain », a expliqué M. Pääbo, lors d’une conférence de presse en Allemagne où il travaille et réside.

Fondateur de la paléogénomique, le Suédois de 67 ans a notamment réalisé le séquençage du génome de l’homme de Néandertal et exploré les différences génétiques entre Homo Sapiens et ses lointains ancêtres.

Advertisement
CEL
SSF
CEL
CEL
CEL
CEL
CEL
SSF
SSF
SSF
SSF
MARN3
previous arrow
next arrow

Directeur depuis plusieurs années de l’Institut Max Planck d’anthropologie évolutive à Leipzig (est), Svante Pääbo a dit « n’avoir pas encore tout à fait digéré » son prix, ayant d’abord cru à « une farce » de ses collègues.

Ses recherches en paléogénomique débutées il y a trente étaient initialement « une passion, une sorte de hobby » et la discipline « a été considérée pendant assez longtemps comme une sorte de curiosité », a-t-il confié.

« C’est maintenant reconnu comme une direction de recherche sérieuse », a ajouté le lauréat.

Reconstituer le patrimoine génétique d’humains éteints voici des milliers, voire des dizaines de milliers d’années peut aider à comprendre la biologie de l’homme moderne.

« Nous avons maintenant une certaine capacité à remonter dans le temps et à suivre réellement l’histoire génétique et les changements génétiques », estime le chercheur.

Advertisement
CEL
SSF
CEL
CEL
CEL
CEL
CEL
SSF
SSF
SSF
SSF
MARN3
previous arrow
next arrow

« Ce qui m’intéresse particulièrement en ce moment, ce sont les changements génétiques qui sont apparus dans la lignée humaine depuis que nous nous sommes séparés de l’homme de Néandertal », a déclaré M. Pääbo. 

Et parmi ces changements, certains sont peut-être importants pour répondre à la « plus grande question » de l’histoire de l’humanité : « ¨Pourquoi l’homme est devenu l’homme moderne -et non pas un autre type d’homme- générant des millions et des milliards d’individus et de grandes sociétés ? »

Il a également mentionné les débouchés médicaux de ses recherches, à l’image du travail signé en 2020, avec d’autres chercheurs, qui a mis en évidence la présence d’une portion particulière d’ADN, héritée de l’homme de Néandertal, chez les malades les plus graves du Covid.

Ces recherches se poursuivent afin d’essayer de comprendre « quelle est la différence fonctionnelle » entre « cette variante néandertalienne et cette variante moderne ».

« Cela pourrait alors conduire à de meilleurs traitements » du Covid, a souligné le chercheur.

Advertisement
CEL
SSF
CEL
CEL
CEL
CEL
CEL
SSF
SSF
SSF
SSF
MARN3
previous arrow
next arrow

Continue Reading

international

Des militants d’extrême droite pro-Trump jugés pour « sédition » après l’assaut du Capitole

Photo: Alex Edelman / AFP

AFP

Le procès pour sédition de plusieurs membres de la milice d’extrême droite Oath Keepers, dont son fondateur Stewart Rhodes, est entré dans le vif lundi avec le début des débats, plus de 20 mois après l’assaut contre le Capitole.

Stewart Rhodes, ancien militaire connu pour son cache-oeil noir et ses diatribes enflammées, et quatre responsables régionaux de sa milice sont accusés d’avoir attaqué le temple de la démocratie américaine le 6 janvier 2021 avec un millier d’autres partisans de Donald Trump, au moment où les élus certifiaient la victoire du démocrate Joe Biden à la présidentielle.

Les accusés étaient présents dans la salle lundi.

Advertisement
CEL
SSF
CEL
CEL
CEL
CEL
CEL
SSF
SSF
SSF
SSF
MARN3
previous arrow
next arrow

Leurs avocats devraient plaider qu’ils ne souhaitaient pas renverser le gouvernement mais qu’ils s’attendaient à ce que Donald Trump déclare l’état d’insurrection, en vertu d’une loi de 1807 qui permet aux présidents américains de mobiliser certaines forces armées dans des contextes exceptionnels.

Les jurés ont été sélectionnés la semaine dernière après que le juge Amit Mehta a rejeté une demande de la défense de dépayser le procès au motif que les résidents de Washington, où il se tient, pourraient être biaisés en raison des violences ayant accompagné l’attaque contre le Capitole.

L’avocat de M. Rhodes a aussi demandé au magistrat d’interdire l’usage de termes fréquemment utilisés pour qualifier les Oath Keepers — comme « anti-gouvernement », « milice organisée », « extrémistes », « racistes » et « nationalistes blancs » — pendant le procès.

Depuis l’assaut, plus de 870 personnes ont été arrêtées et une centaine ont écopé de peines de prison, notamment les auteurs de violences contre les policiers. Mais jusqu’ici, personne n’avait eu à se défendre de « sédition ».

Stewart Rhodes, Kelly Meggs, Thomas Caldwell, Jessica Watkins et Kenneth Harrelson sont les premiers à être jugés à ce titre.

Advertisement
CEL
SSF
CEL
CEL
CEL
CEL
CEL
SSF
SSF
SSF
SSF
MARN3
previous arrow
next arrow

Ce chef d’inculpation émane d’une loi adoptée après la guerre de Sécession pour réprimer les derniers rebelles sudistes.

Passible de 20 ans de prison, il implique d’avoir planifié l’usage de la force pour renverser le gouvernement ou s’opposer à une de ses lois. Il se distingue de l’insurrection, au caractère plus spontané.

Selon l’acte d’inculpation, les accusés « ont comploté afin de s’opposer par la force au transfert légal du pouvoir présidentiel ».

Concrètement, Stewart Rhodes est accusé d’avoir commencé à rallier ses troupes dès novembre 2020. « On ne va pas s’en sortir sans guerre civile », leur écrivait-il, deux jours après la présidentielle, sur une messagerie cryptée. 

Advertisement
CEL
SSF
CEL
CEL
CEL
CEL
CEL
SSF
SSF
SSF
SSF
MARN3
previous arrow
next arrow
Continue Reading

Trending